Facebook
RSS Actualités

Besoin d’apprendre à gérer le stress, de lâcher prise ?
Besoin de vous détendre,de vous relaxer?
Envie de faire de votre souffle,votre meilleur allié ?
Envie d’apprendre à devenir acteur de votre santé ?
Envie de vous assouplir ?
Le yoga vous apportera des bienfaits auxquels vous n’auriez jamais pensés.

Actualités

Stages

Zoom sur Image/Photo

Qui suis-je ?

Mes premiers pas vers le Yoga

De nombreuses années se sont écoulées avant d’appréhender la discipline du yoga comme partie intégrale de mon cheminement personnel.

Tout d’abord, mes premiers contacts avec cette belle discipline ont vu leur raison d’être dans un certain déséquilibre physique : des maux de dos persistants, des sciatiques qui me clouaient au lit, et, dans une moindre mesure, des tensions musculaires, des crispations accompagnées, évidemment de colites à répétition.

Je dois préciser ici que j'exerçais le métier de Déléguée Médicale pour un grand laboratoire pharmaceutique, parcourais des milliers de kilomètres en voiture, et ce milieu ne favorisait pas vraiment la sérénité, mais, il m'a aussi permis d'acquérir de solides connaissances en physio pathologie qui me sont fortement utiles aujourd'hui.

Je ressentais le besoin vital de m’occuper de mon enveloppe, et, bien sûr de mon mental, qui tel un cheval fougueux, ne s’arrêtait jamais.

Un de mes amis m’a conseillé une enseignante d’Hatha Yoga compétente, qui, grâce à une séance individuelle m’a présenté sa pratique.

Je passe beaucoup de temps, lors des premières séances, à regarder les personnes autour de moi, j’en admire certaines, pour la beauté de leurs postures. J’éprouve beaucoup de difficultés à me centrer sur ma propre exécution.

Du temps a été nécessaire avant que je ne contacte ce sentiment d’unicité, et que s’opère le lâcher prise. Je sens, aujourd’hui, que je devais rencontrer cette discipline, elle m’apaise, me rend plus juste, plus équilibrée.

A la fin de ma première année de pratique, je décide de partir en Inde, ce pays m’appelle. Bien qu’ayant peu pratiqué, lors de ce premier séjour, baigner dans ce pays magique où la spiritualité est inscrite dans le moindre geste de la vie quotidienne, me bouleverse.


Légende de l'image

Je prends la mesure de que peut être le Yoga, ancré là bas depuis 5000 ans.

A mon retour, ma motivation est décuplée, je reprends les cours avec enthousiasme. Le Yoga n’est plus qu’un simple exercice physique, j’en mesure la profondeur, accepte enfin mes limites (bel exercice contre un égo trop présent !)

Au fil du temps, mes maux se sont estompés, terminées colites et sciatiques.

Je constate que je m’assouplis, je ne suis plus dans le vouloir faire à tout prix

Je m’accorde plus de douceur, d’attention. Ma vie quotidienne bénéficie grandement de ce changement : je suis plus à l’écoute, plus présente dans l’ici et le maintenant.

Tous mes étés se passent en Inde. Je pars à Rishikesh, la « capitale mondiale » du Yoga, séjourne dans un ashram et pratique d’une façon intensive.

Cette expérience me fait comprendre et mesurer tout l’importance de la pratique, qui devint partie intégrante de ma vie.

Mes séjours dans des ashrams se multiplient,, notamment chez Sivananda,dans le Kerala,j'ai une grande soif d'apprendre, de comprendre.



Légende de l'image

Ashram de Sivananda- Neyyar Dam- Kérala




Ils m’ont donné l’envie d’aller plus loin, avec en perspective, l’idée de transmettre, de donner envie aux autres de s’ouvrir à toues les richesses de cette discipline.

J’ai donc intégré l’EIDYT- SOA (l’Ecole Internationale de Yoga Traditionnel) dans son antenne du Sud Ouest, qui dépend de la Fédération Française d'Hatha Yoga Traditionnel créée par SRI MAHESH

Ma vie change …

Ces 4 années de formation m’apportent un éclairage certain sur le Yoga, je le replace dans son contexte, en travaillant sur les principaux ouvrages de référence : «  Les Yoga Sutra » de Patanjali «  La Baghavad Gita » entre autre ( cf la section « yoga »)

Je continue à sillonner les routes de ma région, avale des milliers de kilomètres, afin d’aller rencontrer des médecins spécialistes (pneumologues, allergologues, pédiatres..), mais me sens de plus en plus en décalage. Je suis en représentation, ne crois plus au discours que je leur tiens, savamment élaboré par la gigantesque « armada » marketing de cette multinationale.

Je ne veux plus « faire prescrire » des médicaments, certes utiles, mais onéreux, où la prise en charge individuelle de sa santé n’émerge pas, comme partie intégrale de l’amélioration des troubles fonctionnels.

Pas facile de démissionner d’un tel poste, alliant un salaire confortable, d’énormes avantages pratiques, et une certaine « sécurité ». !!!

Un plan social arrive à brûle pourpoint, j’ose me lancer, démissionner, me libérer de ce carcan qui m’enferme et qui m’empêche d’agir dans le sens que je veux donner à ma vie, et me sens plus légère !!

Je décide de consacrer tout mon temps et mon énergie à ma pratique et commence à mettre en place des cours collectifs et individuels.

Je pars en Inde, dans un Institut de Recherches en Yoga pour y suivre une formation de Yogathérapie.

Pendant 5 semaines, je travaille avec des médecins indiens qui ont mis, depuis fort longtemps, la pratique du yoga au centre de leur prise en charge ( il n'y a pas de sécurité sociale en Inde!)

Le programme est dense, nous recevons des patients, faisons beaucoup de pratique,avec quelques rares moments de détente!!!!

Des cours théoriques,donnés par des médecins indiens,il faut faire parfois de gros efforts pour les comprendre,ils nous passent les différentes pathologies en revue,avec l'intérêt des postures et du pranayama adéquates.

Je me retrouve dans des situations qui me rappellent mes années d'étudiantes, me levant tôt pour réviser avant les contrôles hebdomadaires écrits et pratiques.

La mousson nous oblige à rester dedans,l'ashram est quasiment inondé,parfois,mon moral flanche!

5 semaines à ce rythme intensif!! Parfois, j'ai envie de prendre le premier bus et aller me reposer en Inde du Sud

Je m'accroche,ai des petits coups de blues quand je skype avec mes amis,que je vois en train de passer du bon temps!

L'examen final arrive et me voilà libérée, la tête pleine,je pars faire un peu de tourisme,avant de reprendre mon vol retour

Je cuisine une soupe à l'ail http://www.paramyoga.org/inner.php?main_page_id=50&page_id=164&page_name=Ashram%20Life%20in%20July

Ma pratique:

Depuis ce retour d’Inde, je mets la transmission du yoga au centre de ma vie.

Pour la première fois, peut-être dans ma vie professionnelle, je me sens juste, à ma place.

Ouvrir à cette discipline les personnes qui y viennent, pour la plupart d’entre elles avec la nécessité de faire quelque chose, pour trouver la paix, la détente me semble fondamental.

Leur faire appréhender l’immense richesse de la pratique en mettant en exergue la possibilité qu’elles ont de trouver en elles, des moyens naturels, à leur portée se pose comme essentiel pour moi.

Les cours se suivent et ne se ressemblent pas, ni pour moi, ni pour elles.

On vient avec ce que l’on est : parfois avec de la fatigue, des tensions, des respirations très courtes, et notre tapis de yoga va nous recevoir pour nous apaiser.

Et quand arrive la fin du cours et que je vois les visages pacifiés de celles qui se redressent, après la relaxation, alors là, oui, je suis satisfaite.

Qui est maître de sa respiration est maître de son corps

Patricia Girou

06 80 30 71 72

26, Rue Saint James
Bergerac

Siret : 52514169300016

Salutaire à tout âge et pour toutes conditions physiques